Alloprof et sa fiche didactique sur l’odorat et le nez : savoir pour petits et grands

Alloprof et sa fiche didactique sur l’odorat et le nez : savoir pour petits et grands

TADORO vous est livré directement chez-vous, par Poste Canada, dans un emballage assurant la protection de vos boite découverte

Toutes les conditions étaient réunies ce matin pour que je vous parle de Alloprof. Ce n’est pas que j’utilise encore les ressources fantastiques d’Alloprof avec les enfants. Ils sont devenus grands et je doute même qu’ils se rendaient compte, à une certaine époque, combien j’avais de gratitude et à quel point j’ai trouvé heureux ce geste d’enseignant-e de faire un pont entre l’école et la maison: aider les enfants, certes, mais aussi aider les parents… à aider.

Suite à une conversation avec l’équipe de mise en marché de TADORO, j’ai constaté que le niveau de connaissance de l’odorat était encore la première chose à réhabiliter. On ne connait pas son nez, son fonctionnement, ses défis et ses triomphes. Prenez seulement le tour de force pour notre nez de pouvoir gérer 10 000 odeurs différentes, apprises tout au long de notre vie.

La fiche didactique sur l’odorat préparée par Alloprof et son corps enseignant

Alloprof et sa fiche Odorat et le nezAlloprof m’est apparu récemment au hasard de recherches sur le web, je devais valider deux mots clés et voilà que le site de ces passionnés d’éducation se propose dans les résultats de recherche avec une fiche sur l’odorat et le nez. Il n’en fallait pas plus pour que j’aille me faire le plaisir voir comment ces inlassables pédagogues partageaient à leurs étudiants de troisième secondaire cette belle et combien riche faculté, l’odorat, que je chérie tant.

Je vous le donne en mille : nos enfants sont entre bonnes mains (en doutiez-vous un instant?)  Ce que je vous donne aussi par ce billet, c’est cette confirmation qui m’est venu en lisant les questions de quelques étudiants qui, aussi curieux et curieuses que mystifiés, voulait savoir comment pouvait bien fonctionner l’étonnante et complexe mécanique qu’est notre odorat.

Le voile mystérieux et intimidant autour… du nez

Je serais curieuse d’avoir la chance de m’entretenir avec ces enseignantes et enseignants qui ont si bien su rassembler l’information autour du miracle qu’est le nez. Les rencontrer donc pour apprendre d’Alloprof à mon tour si ce savoir et cette curiosité semblaient passer l’épreuve du temps. Est-ce que nos enfants de façon générale, eux aussi happés par un rythme de vie exigeant, finissent par “prendre pour acquis” et utiliser mécaniquement cet organe extraordinaire qui contribue de façon si importante à notre vie.

Chose certaine il m’est rapidement venu à l’esprit le comportement à la fois introverti et timide d’un de nos collaborateurs à la Maison de parfumerie T’odoré. En regard du nez, en fait plus précisément de pratiquer le mouvement et les gestes de sentir, en toute présence et en toute conscience, il fait preuve d”une certaine timidité, une gêne. Un peu comme si, en dehors des gestes que l’on répète depuis l’enfance comme sentir un plat ou encore ceux qui semblent plus nobles ou rituels, sentir un vin, par exemple, avaient plus de naturel que de choisir de sentir une odeur qu’on aura pris soin de déposer sur une mouillette pour ensuite la porter à son nez.

Se former à dépasser notre crainte d’être maladroite ou novice

On ne peut craindre d’être imposteur-e en ce qui concerne la dégustation olfactive des odeurs. Lorsque nous entrons en contact avec ce que l’odeur soulève (ou encore repousse) en nous, nous sommes devant une réalité bien vivante et définie. On a tendance à réaliser à quel point on a pu négliger notre odorat et la considération qu’il mérite lorsqu’on se lance dans une aventure de réappropriation de ce sens fantastique. Cependant, le plaisir de sentir pour enfin ressentir les richesses qu’apportent une rencontre intime avec les odeurs à l’aide d’une meilleure utilisation de notre odorat ne peux que nous encourager davantage à surpasser cette gêne.

J’aurai la chance la semaine prochaine de vous partager un environnement tout particulier que je suis à concocter avec l’équipe pour que nous puissions avec vous, d’une façon virtuelle, se donner des moyens, des outils, des informations et des trucs pour vivre cette expérience sans exiger trop de soi. Nous pouvons tous et toutes faire ce voyage, ce parcours à la rencontre des odeurs sans crainte d’être inadéquat-e. Bien au contraire, nous devrions nous réjouir de reconnaitre la grande valeur, pour ne pas dire la majesté, que représente la valeur des trésors que notre nez ramène à la porte de nos sentiments, émotions ces ressentis, qui deviennent partie prenante de la belle récompense de mieux sentir, pour ressentir.

Et si on terminait en remerciant nos enseignants, donc l’équipe Alloprof

Le magazine américain TIME remettait cette semaine son choix de Personnalité de l’année pour 2020. Ils ont choisi le président élu et la vice-présidente élue aux dernières élections américaines. Je vous avoue avoir eu une pointe de déception. Quand je prends le temps de réfléchir à la dette incroyable que nous avons envers les infirmières, les médecins, les ambulanciers, mais aussi, on l’oublie souvent, cette première ligne de la transmission du savoir et des compétences, les enseignant-e-s. Ils font partie des artisans chez qui les pressions auront été parmi les plus fortes alors que sur toutes les lèvres on trouvait cet enjeu du retour à l’école, presque coûte que coûte, bien souvent sans même avoir pris le temps de consulter les premières et premiers intéressés. Ceux-là même qui devaient et doivent encore prendre des risques importants pour reprendre là où la pandémie nous a tous et toutes laissé-e-s. On ne saurait oublier que les réelles personnalités de l’année 2020, avant de nous gouverner, auront été celles et ceux pour qui l’emploi devenait tout à coup, pour la première fois de leur vie, un choix entre risquer celle-ci et poursuivre son engagement, éducatif ici, ou dire au revoir aux frimousses auxquelles ils et elles sont attachés. Alors voilà, mes remerciements de chacune et chacun chez T’odoré.

 

Laisser un commentaire